Nekfeu Rêve D’avoir Des Rêves Lyrics

Est-ce que tu t’es déjà senti vivre ou est-ce que t’essayes d’te persuader?

Dès le réveil avec des schémas scientifiques; la vie: un débat sans limite

Quand j’anticipe, souvent, j’aperçois les signes

J’aimerais m’faire soigner mais, ici, y’a personne et

C’est la même chose pour tous les passants qui filent

On est tous uniques, désunis par les coups subis que Satan distille

“Tu verras quand tu seras grand, tu vas apprendre”, disent-ils

Expliquez-moi pourquoi, l’adolescence, ça rend si triste

Quand l’cadran s’dissipe, faut qu’on avance si vite

Des combats insipides, malchance cyclique

Toi qui rêvais de grands espaces et n’as eu que des fenêtres

Aimerais-tu renaître et déserter ces rangs d’esclave?

La frontière est étroite entre ton rêve et les lois

Si tu les crois, commence à t’enterrer pour tempérer tes joies

On est dans l’flou, au fil du jour en perpétuel flottement

Oui, mais j’m’en fous, c’est carpe diem, on perd ses rêves au vent

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Est-ce que tu vois le ciel?

P’t-être que tu crois qu’t’essayes en plongeant dans les ténèbres

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Ne crains plus les défaites

Les as-tu cru quand ils te disaient que toutes les luttes étaient belles?

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Est-ce que tu vois le ciel?

P’t-être que tu crois qu’t’essayes en plongeant dans les ténèbres

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves?

Celle qui m’a senti naître et m’a vu grandir centimètre par centimètre

M’a toujours dit: “Rien n’sert d’avoir des projets sans t’y mettre”

Ma destination, un voyage, peu importe où le sentier mène

Leur liberté n’est qu’un mirage, les caméras: des sentinelles

Et j’en ai lu des livres, j’en avais des idées pourtant

Mais, voter, c’est décider de qui va décider pour toi

Et y’a plus d’aventures, les zones sont quadrillées

Même les professeurs ne sont plus bons qu’à trier

Alors faudra me dire: quel espoir d’avenir

Pour un gamin qui part dans le bâtiment en quatrième?

Dis-moi: que fait l’école à part te dompter?

Ils te diront que j’suis naïf quand je parle de bonté

J’aime accompagner ceux d’mon clan qui graffent, certains titubent encore

À cause des matraques en titane des brigades anti-tag

J’fais du son pour plusieurs raisons: la première, c’est rendre les frérots fiers

C’est comme un sérum, mes pas résonnent dans le réseau ferroviaire

Graver des skeuds, faire groover son corps et graffer

Sensible à la beauté, même nos checks sont chorégraphiés

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Est-ce que tu vois le ciel?

P’t-être que tu crois qu’t’essayes en plongeant dans les ténèbres

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Ne crains plus les défaites

Les as-tu cru quand ils te disaient que toutes les luttes étaient belles?

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves?

Écoute, hier, j’étais petit, c’était tranquille, j’étais heureux

Cousin, avec mes coudières recousues, et puis j’ai grandi

J’ai vu les moyens m’flanquer une rouste, un frère s’noyer dans l’flacon

J’rêve qu’on ait nos maillots floqués, qu’il neige d’la maille en flocons

Les grands rackettent les petits blancs, moi, j’ai tout mis dans l’çon-cale

Et j’lâcherai rien; l’important, c’est d’garder son calme

J’t’avoue: j’ai fui des fois, et oui, j’ai pris des claques

Et, quand j’rentrais en sang sous les cri des parents, j’étais privé d’parc

Maintenant, j’écris des pages, on m’a dit: “Fais-le bien.”

Quand j’ai besoin de faire le vide, je fais le plein

Seul sur mon canap’ ‘vec une main sur le chibre

Je maudis le jour où j’ai commencé le shit

Trou d’mémoire avec la came, du mal à rester calme

Trop d’mes potes pètent des câbles, on nous ment sur les chiffres

Combien des miens finissent en cellule capitonnée?

À ma mort, je n’aurai rien, je veux être celui qu’a pu donner

J’ai fui leur vision maussade pour rejoindre les hommes sages

Les pieds enfouis sous le sable, je peux dormir sur mon sac

Sans un sous en poche, on trouve le moyen d’se laver quand même

J’aime vagabonder, j’me sens meilleur quand j’suis seul avec moi-même

J’ai emporté toute sorte de paquetage, j’ai fait du stop

Ceux qu’ont plus rien en stock ont toujours la notion de partage

Pour changer de vie, il suffit d’un choix

Parfois, faut fuir les grandes villes où personne ne vit la joie

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Est-ce que tu vois le ciel?

P’t-être que tu crois qu’t’essayes en plongeant dans les ténèbres

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Ne crains plus les défaites

Les as-tu cru quand ils te disaient que toutes les luttes étaient belles?

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves?