Nekfeu Nekketsu Lyrics

[Nekfeu:]

Héros de ma vie, maintenant auteur

Si je m’en sors c’est parce que j’ai du flair

Dis pas que l’argent n’a pas d’odeur

Sur cette planète obscure, j’dois protéger mes frères

Moi j’veux pas être au dessus, je veux être à la hauteur

S-Croums t’inquiète on ferra mal comme le kho de Mekra

Quand j’vois mon père, j’ai rien à lui dire j’aimerai l’prendre dans mes bras

Ou peut-être que j’ai trop à lui dire, mais trop de pudeur

J’l’ai jamais vu s’plaindre, même quand il travaillait jusqu’à plus d’heure

Ma mère m’a élevé à la dure, une éducation stricte

Elle m’a dit: “Les enfants gâtés sont des petits garçons tristes”, hein

Et c’est maintenant que j’aperçois ces vérités

J’remercierai jamais assez maman pour sa sévérité, ça c’est d’l’amour

Grâce à elle, j’me contente de peu

Un couché de soleil et je contemple Dieu

J’ai rien zappé maman

J’me souviens qu’à cette époque je t’aimais tellement que je cassais tes clopes

Et Dieu m’est témoin, mon père c’est mon exemple

J’met les bouchées double, fidèle au bushido

Un peu de rap pour bercer mon exode

J’avais la dalle d’un jeune rom, j’inventais des jeux d’rôles

Maintenant je vis mes rêves comme si j’avais invoqué Shenron

Choisis bien ton chemin, sans chômé

Putain c’est chan-mé, j’me voyais pas devenir show-man

Je vis ma vie comme un shōnen

Les vaines souffrances humaines, t’emmènent de longues semaines au lit

On veut même s’ouvrir les veines, mais vaut mieux jamais le dire

Et bien souvent, la peine rappelle de belles mélodies

Les souvenirs qu’on aime et qui pêle-mêle, se mêlent au disque

Et même mes ennemis s’en apercevront

Moi j’suis comme Goku, j’ai le coeur souffrant

[Crystal Kay:]

Nando demo tachiagare

Me no mae no yume wo tsukame

Kujikesō ni natta nara

Omoidase

Kimi wa hitori ja nai

[Nekfeu:]

Hun, devenir pote en s’embrouillant

Nekketsu, nekketsu, ça veut dire: sang bouillant

J’relève la visière de ma casquette, la lune est rougeoyante

Comme le dernier joint que mon pote allume en nous rejoignant

On l’accompagne le cœur gros pour son départ carcéral

Soudé avec mes cœurs, gros, on s’tape des barres car c’est rare

Les gars de l’équipe voyagent dans toutes sortes d’embarcations

Paye plus par cash que par carte, vêtu d’une parka sombre

Grandir sans démarcation, éduqué par Cassel dans La Haine

D’humeur cassante, t’façon j’manœuvre des marcassins

Trop de regards glaçants, sur scène tu remarques la synchro

S-Croums, des reufs pas des zinc’, donc on débarque à cinq, kho

Numéro 10, soudé quand c’est sombre

Dans la lumière aussi, sans concessions

Tant qu’on a pas notre magasin d’gov’

Les défis se présentent à toi pour que tu tentes

Beaucoup d’âmes errantes autour du temple

Y’a que l’apparence qui compte pour toi

Pourtant c’est pas important

Pourquoi cours-tu tant? Le destin t’accorde une danse

Moi j’écrivais mes textes en classe

Le temps du cours j’inversais le cours du temps

[Crystal Kay:]

Nando demo tachiagare

Me no mae no yume wo tsukame

Kujikesō ni natta nara

Omoidase

Kimi wa hitori ja nai

– Hayaku Tōkyō ni kite

Tanoshimi ni matteru yo!