Nekfeu Etre Humain Lyrics

[Nekfeu:]

Marre d’être déprimé, Seigneur, m’entends-tu?

Je me détruis même au détriment de mon art

J’aimerais agir autrement, suffit d’un rien

Peut-être une main tendue, rare

De voir un être humain être humain, ça m’choque

Il paraît que c’est normal, est-ce que c’est moi?

Je m’rendais même pas compte

Que je vous faisais du mal, excusez-moi

Ils ont jeté mon père de son travail comme un malpropre

L’avenir de ma famille dépend sûrement de mon album

Faut que j’sois là pour ma petite sœur, elle est inquiète

J’ai appris qu’être un grand frère

C’est pas juste taper ceux qui l’embêtent

C’est pas juste, j’suis tiraillé entre mes envolées lyriques

Que peu comprennent, ces problèmes de fric qui me contraignent

Envers ma famille, mon âme est pleine de dettes

Papa n’a jamais demandé de l’aide

Il a géré les crises d’une main de maître

Et quand maman était enceinte de moi

Je lui mettais des coups dans le ventre

Je lui ai fait du mal avant même de naître

[Amber-Simone:]

Please forgive me

While we’re apart

I’m doing all of this for you

Keep holding on make it through

And now that we have gone this far

Wasn’t it that we changed the truth

The only thing I need is you

[Nekfeu:]

J’essaye d’éduquer ma peur, parfois j’étouffe

Il n’y a que Le Créateur qui s’est fait tout seul

Quand est-ce qu’on stoppe? Il n’y a plus de chaleur

Laisse-moi t’accoster deux secondes, ça vient du cœur

T’écoutes mon rap au stéthoscope, mon shrab est père

Et je suis tellement fier, j’suis loin d’être mafieux

Mais j’agirai comme un parrain si tu touches à ma filleule

En amour, j’suis hyper sauvage, tout est vrai dans cet album

J’ai juste mélangé quelques histoires et changé les personnages

On est qu’une infime parcelle, ressens-tu l’inertie?

Peu importe qui j’suis, mes paroles sont universelles

Et toi qui craches sur moi

Si tu m’connaissais, j’suis sûr qu’on serait potes

Je t’en veux pas, j’aurais peut-être

Fait comme toi contre un mec comme moi, à l’époque

Avant, je voulais me prouver des trucs

J’avais peur donc j’voulais me battre

Depuis que j’ai frôlé la mort

J’ai plus peur d’rien et j’veux plus m’battre

J’fournis les graines, j’me dis qu’mon large public peut les semer

La vie est courte, les années passent plus vite que les semaines

[Amber-Simone:]

Please forgive me

While we’re apart

I’m doing all of this for you

Keep holding on make it through

And now that we have gone this far

Wasn’t it that we changed the truth

The only thing I need is you

[Nekfeu:]

Si je peux le faire, t’en es capable

Nan, je ne suis pas un mec à part

Nan, je ne vis pas dans un bête d’appart’

Ne te fie pas à ma tête à claque

Et les gens m’voyaient déjà

Noyé, ils me croyaient même pas

J’ai la peau pâle mais j’aime partager

L’mafé au foyer, des fois, tu croyais quoi?

Eh pipelette, moi, je vois les hommes comme la sape

J’essaye et j’enlève l’étiquette si j’estime qu’ils sont à ma taille

Et j’le paye parfois, les gens n’sont pas ceux que l’on croit, en soi

Le sérum d’amour, c’est l’genre de boisson que l’on boit sans soif

J’en bois cent boîtes, ondulation de la population

Ils ont trop bu en s’enlaçant, copulation, ovulation

Aucune action n’est sans conséquence

Mais certains accidents sont bénéfiques

Regarde ton nombril avant d’enfoncer les filles

Dis à ceux qui te jugent que c’est juste un vice de plus

J’ai plus d’amour pour les salopes que pour tous ces fils de pute

Je revois rayonner les contours de tes cheveux auréolés

Le soleil, j’suis désolé pour tous ceux qui t’ont ri au nez

Je sais que c’est dur d’se sentir vivant

Dans cette noirceur étouffante, toi et moi

En vision infrarouge, on ressemble à des fantômes

Pardon aux gens que j’aime que j’ai plus l’temps d’voir

[Amber-Simone:]

Please forgive me

While we’re apart

I’m doing all of this for you

Keep holding on make it through

And now that we have gone this far

Wasn’t it that we changed the truth

The only thing I need is you

[Nekfeu:]

Je ressens toujours de la mélancolie sur les quais d’la gare

Je repense aux vacances d’été de la CAF

Depuis, j’ai vécu des choses, des expériences avec la came

Et la musique qui m’a sauvé

Rien d’plus précieux qu’les clés d’la cave

Tu veux cher-tou que des chèques, man

C’est le Sheitan qui t’achète l’âme

Chaque fois que tu jettes l’arme dans la chette-ca que t’as chez toi

Chacun ses addictions, les moins que rien se multiplient

Ils veulent se soustraire à ma division dès qu’il faut payer l’addition

On traite nos corps comme des déchetteries

Consomme la mort en s’disant qu’on va pas s’empêcher d’vivre

Et j’y ai pensé la tête dans les toilettes

T’es un esclave quand t’es plus maître de toi-même

À l’heure où j’écris ça, j’ai arrêté d’fumer et d’boire

J’ai arrêté, mon Dieu, pourvu que ça dure

Je me sens tellement mieux

Ouais, j’ai arrêté, mon Dieu

J’ai arrêté, mon Dieu…