Chilla Tant Pis Lyrics

J’te fais les quatre-cents coups

Je ne peux compter que sur les quatre-cinq coudes qui m’soutiennent

Qui me répètent « gare au doute »

J’suis le chaperon, gare au loup

La douce mélancolie d’la naïveté

T’ignorais que naître vite serait tarifé

Une pointe de douceur

Faut te faire discrète car si tu l’ouvres, gare à l’ours

Non je n’crains pas les hommes

Mais me méfie de ceux qu’ils me veulent du bien

J’ai connu l’eau qui dort, à deux pas d’me noyer dans mon chagrin

J’emmerde vos cas d’écoles

Vos idoles et leur cote

Mec n’en fait pas des tonnes, si tu flippes sans tes potes

Les autres sont les faibles

Ceux qui t’écrasent pour exister au dessus de leur merde, ouais

Qui parlent de leurs mères, des valeurs qu’ils ont en te crachant leur haine, ouais

Ils m’ont baptisé

Moi j’ai ratissé

Le diable a pigé

Ils ont pactisé

Ils me répètent que j’ai tort

Que j’ai tort, que j’ai tort, que j’ai tort

Elles me répètent que j’ai tort

Que j’ai tort

Moi j’leur réponds c’est mon sort

C’est mon sort, c’est mon sort, c’est mon sort

Moi j’leur réponds c’est mon sort

Et puis tant pis si j’ai tort

Héhé et puis tant pis si j’ai tort

Héhé et puis tant pis si j’ai tort

Héhé et puis tant pis si j’ai tort

Et puis tant pis si j’ai tort

Et puis tant pis si j’ai tort

Bah ouais j’me brosse les cheveux

Une heure pour me préparer, j’suis paresseuse

Non non, j’suis pas nerveuse

Tout s’emballe, est parti chier le paraître

Ma voix te caresse

Leur balade me rend malade

Moi je t’agresse

À qui tu t’adresses ? La tigresse te sidère

Bouffon allez creuse

Bouffon allez creuse

Le talent et la monnaie, t’auras pas les deux

Bouffon allez creuse

Un pistolet chargé bientôt tout s’arrête

Mal au ventre à la tête

Comme si t’avais tes règles

On te met à la diète

Mais c’est ton bide qui règne

J’avance dans la vie à raison ou à tort

Je garde ma vision en gris, j’suis déterminée

Pas besoin d’leur avis ou de Terminator

Pour leur faire du sale ou bien pour les terminer

Paris ou Lyon j’débarque dans la capitale

Pour tout retourner, ouais

Parmi les tigres et les lions

J’m’échappe sur un dragon j’repars en tournée, hé

Ils me répètent que j’ai tort

Que j’ai tort, que j’ai tort, que j’ai tort

Elles me répètent que j’ai tort

Que j’ai tort

Moi j’leur réponds c’est mon sort

C’est mon sort, c’est mon sort, c’est mon sort

Moi j’leur réponds c’est mon sort

Et puis tant pis si j’ai tort

Héhé et puis tant pis si j’ai tort

Héhé et puis tant pis si j’ai tort

Héhé et puis tant pis si j’ai tort

Et puis tant pis si j’ai tort

Et puis tant pis si j’ai tort