Chilla Règlement Space #10 Lyrics

Wow, wow, Le Règlement, hey, Le Règlement, hey, yah

C’est encore Chi’, embouteillage sur la FM, sur les ondes

Rappeuse technique, mon flow effraie, toutes les pétasses, on les dompte

J’m’endors crédible vu les messages sur mes MP, j’ai le compte

J’fais la princesse, j’pète la duchesse, la reine, le roi et le

J’parle de sujets sérieux, 2018 y a plus d’tolérance

J’fais un métier périlleux d’ailleurs, depuis, j’ai moins d’connaissances

J’ai d’la culture, des frères, ma mère, ma team, mon rap et ma gueule

J’évite sortie, les parasites, ma life comme un pirateur, wow

J’dis des foutaises, j’dis des vérités, si je t’attaque, c’est qu’tu l’as mérité

J’prends le contrôle, gère la sono, j’augmente mes sommes et le PIB

J’ai fuselé ma rime, je l’ai dessinée, au fusain, j’ai projeté d’être crédité

Quitte à mourir, finir solo, tant qu’j’ai assez gagné pour mes héritiers

Flow, flow, codeiné, flow, flow, protéiné

Mon flow est trop chaud, mon flow, faut le rembobiner

Flow, flow, codeiné, flow, flow, protéiné

Mon flow est trop chaud, mon flow, faut le

J’partage pas trop d’détails de ma vie

J’ai vu ce qu’en faisait les autres, j’écoute plus leur avis

Dans ma religion, le présent, c’est l’paradis

J’travaille tellement que je peux cher-bran même tabagiste

La foire aux gros culs, aux gros seins siliconés, la voie est obscures, le chemin est sillonné

Les moldus s’engoufrent, se plient aux règles pendant que les forces du mal nous rient au nez

Génération y a plus de respect, on parle des mères comme des herpès

Ils vendraient leurs sœurs pour du hermès, le rap n’est pas mort malgré l’air play

Génération y a plus d’espoirs, t’as beaucoup à perdre l’temps d’une escale

On s’attarde à critiquer l’escorte alors que des frères terminent esclaves

J’ai jeté ma télé pour petit coin de réalité, j’ai voyagé, j’ai vu bien moins d’égalité

Trafics de drogues, d’humains en toute légalité, le droit des hommes ne reconnait pas la parité

Il nous distrait mais dans le fond, j’en ai bien besoin

Laisse-moi digérer mon pain, l’monde, je l’vois demain

Mes poumons sont cendrés par lobbys et pharmaciens, hey, hey

Flow, flow, codeiné, flow, flow, protéiné

Mon flow est trop chaud, mon flow, faut le rembobiner

Flow, flow, codeiné, flow, flow, protéiné

Mon flow est trop chaud, mon flow, faut le rembobiner

Chilla, Chill, Chill