Chilla Lettre Au Président Lyrics

Monsieur le président, on n’veut plus cacher la détresse

On va en classe, mais c’est les classes qui nous effraient

Ironique comme un jongleur SDF qui manque d’adresse

La jeunesse roule aussi à la quête d’une maîtresse

Pour faire vendre, il faut parler billet, parler d’sexe

J’demande un cessez-le-feu, calmez donc les States

Parler d’la viande halal, ma jeunesse s’en bat les steaks

Vous avez peur d’être agressé

Des enquêtes exclusives pour stigmatiser les quartiers

Nan, je n’vous déteste pas, je n’vous respecte pas

L’Europe veut perdre sa Grèce, ça coûterait cher d’être en surpoids

On nous formate dès le BAC, à quoi bon faire ES

Tu comprends vite que l’économie simule comme PES

Je me perds dans mes dilemmes, PS, UMP, c’est idem

Dans dix ans la mère sera belle grâce au bleu de méthylène

Du mal à se faire entendre, comment trouver nos voix

Vous créez la loi du marché puis marchez sur la loi

Monsieur le président, je n’vis pas votre réalité

Vous n’êtes pas comme le peuple et c’est pour vous qu’on devrait voter

Comment s’identifier à vous et à vos idées

Quand la montre à votre poignet vaut plus que nos loyers

Mais qu’est-ce que vous croyez ? On vit dans la nécessité

Vous voulez qu’on s’intègre en nous offrant que du rejet

Ça parle d’islam, ça polémique juste pour garder sa place

Regardez les bilans, dites moi qui se voile le plus la face

Nos contes de fée se livrent dans la jungle de Calais

Pour quinze centimes Jean François t’fait un Copé Décalé

Avec votre loi El Connerie, vous tirez sur l’emploi

Quand vous n’aviez pas le pouvoir vous condamniez le 49.3

On joue avec notre santé pendant que MacDonald trinque

L’indigestion mondiale me fera bé-ger comme Donald Trump

La violence les a tellement aliter

Les jeunes allument le feu sans chanter Hallyday

Les victimes et la note, la planète se réchauffe

Pendant qu’NRJ12 fait des remakes de Truman Show

Démocratie, ça devrait être le peuple aux porte-voix

Les gens vont voter pour le moins pire, ils appellent ça le choix

L’État commet des crimes sans ne rien jamais avouer

C’est toute la France qui demande justice pour Adama Traoré

Monsieur le président, non, je n’fais pas de politique

Je ne mène pas une vie de rêve sur le dos des fonds publics

Pendant que vos confrères surfent la vague “bleu Marine”

L’intégration française a perdu ses racines

Ma belle France qu’ont-il fait de toi ?

Ma belle France qu’ont-il fait de toi ?

Ma belle France, où sont passés nos rêves, où sont passés nos voix ?

Chilla